AADSP contre la maltraitance des personnes âgées.

MaltraitanceAADSP soutient la démarche du Ministre auprès des personnes âgées, lequel a décidé d'engager une campagne de sensibilisation à l'égard de la maltraitance, installant le 19 novembre 2002 « Le Comité National de Vigilance contre la maltraitance des personnes âgées ».

La Maltraitance verbale et Physique, le manquement à la vigilance.

L'Auxiliaire de Vie doit aider au mieux avec respect, courtoisie, tact et correction. En aucun cas on ne pourra tolérer le moindre écart de conduite gestuel comme verbal. Profiter de la vulnérabilité et de la proximité avec le bénéficiaire peut devenir un « abus de confiance »

1. La maltraitance peut prendre plusieurs formes :

  • Les violences physiques (coups, blessures, bousculades…)
  • Les violences morales et psychologiques (injures, exclusion…)
  • Les violences médicamenteuses (abus, privatisations de médicaments…)
  • Les violences actives (privatisation de liberté ou de soins…)
  • Les violences passives (la perte de contact humain, l'oubli…)
  • Les violences financières (spoliation, privation, vols des biens, faux, usage de faux)
  • La maltraitance verbale et physique, le manquement à la vigilance.

Depuis 1994 le Code Pénal sanctionne un nouveau délit à la maltraitance : « ABUS DE FAIBLESSE D'UNE PERSONNE VULNERABLE ; Article 223-3 NCPP ».

2. Du délaissement d'une personne hors d'état de se protéger

En cas de doute sur la maltraitance de quiconque auprès de la personne dont vous avez la charge, prévenez-nous.

L'auxiliaire doit prévenir les risques de déshydratation de son patient.(lui proposer et l'inciter à boire régulièrement, en toute saison). Ex : 2.5 litres par adulte.

Leave a Reply