Les aides financières pour personnes âgées et/ou en situation de handicap

Peu de revenus et beaucoup de frais en lien avec leur dépendance : telle est la situation de nombreuses personnes âgées dépendantes ou en situation de handicap.  Voici un petit tour d’horizon des aides financières mises à leur disposition.

L’APA (Allocation Personnalisé d’Autonomie) : L’APA est une aide financière octroyée aux personnes dépendantes. Cette allocation profite aux personnes, âgées de 60 ans ou plus en perte d'autonomie. Ses bénéficiaires doivent résider en France et avoir besoin d'une aide pour l'accomplissement des actes essentiels de la vie. 

Le montant de l'APA dépend des ressources du demandeur, de ses besoins et de l'importance de sa dépendance. Il ne peut être inférieur à 28,29 € et supérieur à 1 282,09 € mensuel.

L'aide-ménagère à domicile : Elle est octroyée à toute personne âgée de 65 ans ou plus, résidant en France et dont l'état de santé nécessite une aide matérielle pour l'accomplissement des travaux domestiques de première nécessité.

Cette aide ne peut pas être versée aux personnes bénéficiaires de l'APA. Les ressources mensuelles du bénéficiaire ne doivent pas excéder 777 € pour une personne seule ou 1 206 € pour un couple.

L'aide sociale locale : Si vous n’êtes plus en état de préparer seul vos repas, des dispositifs d’aide sociale peuvent vous permettre de bénéficier d’une prise en charge de vos repas. Certaines communes et départements mettent en place des foyers restaurant ou des services de portage de repas pour les personnes âgées les plus démunies ayant des difficultés à se restaurer.

L'ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) : L’ASPA est une aide financière destinées aux personnes âgées à faibles revenus. Elle permet de leur assurer un niveau au minimum de ressources. Cette allocation profite aux personnes âgées de 65 ans ou plus résidant en France et dont les ressources annuelles ne dépassent pas 9 325 € pour une personne seule et 14 479 € pour les couples.

CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) : La CPAM est en mesure de vous attribuer une multiplicité d’aides, à savoir : accès aux soins, complémentaire santé, retour et maintien à domicile, aides aux personnes en situation de handicap, …

PCH (Prestation de Compensation du Handicap): Les besoins en aide humaine peuvent être reconnus dans les trois domaines suivants :

  1. Les actes essentiels de l'existence : toilette, habillage, alimentation, élimination et déplacements extérieurs,
  2. La surveillance régulière : assurer un maintien à domicile dans des conditions sécurisées, les frais supplémentaires liés à l'exercice d'une activité professionnelle ou d'une fonction élective.
  3. Les aides liées à l'aménagement du logement : agrandirent les encadrements de portes parce que la personne utilise un fauteuil roulant, remplacer la baignoire  par une douche, mettre en place un contrôle d'environnement, aménager un logement pour une personne sourde ou malentendante, déménager vers un logement adapté.

En dehors, des aides citées dans cet article, n’hésitez pas à vous diriger vers : le Conseil Général, les mairies ou encore les Conseils Départementaux. Sachez également que certaines mutuelles prennent en charge une partie des frais de soins ou de prestations dont vous bénéficiez.

 

Imane Issany

Leave a Reply